Pour beaucoup, Apple ne propose aujourd’hui plus dans sa gamme de machines répondant à leurs besoins, ainsi, depuis plusieurs années est né le “Hackintosh”. Un Hackintosh est un ordinateur tout ce qu’il y a de plus classique, mais qui permet d’exécuter macOS. Chose normalement réservée aux machines à la pomme.

It’s not because you can, that you should.

ce n’est pas parce que vous pouvez le faire, que vous devez le faire

Si cela peut-être une bonne solution pour obtenir une machine très puissante à un prix bien inférieur au prix des machines proposées par Apple, il ne faut pas perdre de vues les enjeux, les conditions et ce que d’aller dans cette direction implique.

Petit tour d’horizon de la question pour ceux qui hésitent à se lancer dans l’aventure.

Pourquoi un Hackintosh ?

Le catalogue Apple n’as pas ce que vous cherchez

Obtenir une machine puissante et professionnelle de la part d’Apple semble de plus en plus impossible, tant leurs machines semblent castrées et amputées de ce qui pourrait faire d’excellents systèmes. Le prix de celles-ci en découragent aussi beaucoup.

En effet, j’ai pu construire une machine bien plus puissante que la gamme iMac 5k actuelle, taquinant gentiment les performances d’un iMac Pro quasiment, pour 1300€, sans écran.

Mais il ne faut pas oublier que ce qu’Apple vends lorsque que l’on achète un Mac, ce n’est pas uniquement un ordinateur, c’est une sorte de package bien ficelé, qui mèle hardware, software, et services. Ce plug & play ne sera pas du tout l’expérience du Hackintosh. Pas de tout en un, avec clavier / souris / écran ici.

Une question de prix?

Si l’on peut reprocher à Apple ses prix, ils restent très réalistes lorsque l’on compare et essaye de créer un Hackintosh ayant exactement les mêmes possibilités matérielles. Aussi, n’oublions pas qu’il n’y a aucune garantie sur un Hackintosh, et vous n’aurez jamais accès à une quelconque aide d’Apple pour celui-ci.

A qui s’adresse le Hackintosh ?

Ce n’est pas vraiment pour tout le monde

La procédure d’installation, la maintenance, et le fonctionnement d’un Hackintosh s’adressent à des personnes assez au fait techniquement du fonctionnement d’un ordinateur, que ce soit au niveau software ou hardware. Cela nécessite une vision globale et une compréhension assez poussée des divers éléments pour vraiment être serein.

Construire la machine en soit n’est pas des plus compliqué. Vous trouverez des vidéos sur Youtube qui vous aideront à monter tout ça sans prise de tête. Il reste aussi tout à fait possible de choisir l’option de montage sur la plupart des sites de vendeurs de pièces informatiques (LDLC, TopAchat, Materiel.net pour ne citer qu’eux) pour ne pas avoir à s’en occuper du tout.

Bien qu’il soit plutôt facile d’installer macOS sur son ordinateur, si quelque chose venait à ne pas se passer comme prévu, il deviendrait plutôt dur à ce moment là de s’y retrouver tout seul sans ces connaissances.

Comprendre ce qu’on fait est primordial

Car bien qu’il existe de nombreux forums et discussions sur le sujet, trouver de l’aide nécessite déjà la compréhension du problème pour pouvoir le résoudre ou juste l’expliquer, et la communauté est bien souvent assez vindicative quant aux personnes se lançant dans cette aventure sans avoir lu tout les panneaux de précautions et d’avertissements, uniquement à la recherche de la machine la moins chère (ce qui n’est pas le but premier du Hackintosh) et n’ayant pas fait leurs recherches sur Google avant.

Google est ton meilleur ami.

Le Hackintosh s’adresse aux personnes n’ayant pas peur de mettre les mains dans le cambouis si nécessaire, qui se sentent relativement à l’aise avec ça, et qui savent un minimum ce qu’ils font. Cela s’adresse aussi aux personnes patientes, car il faudra bien se renseigner avant.

Effectivement, cela peut-être rebutant de premier abord, mais ces connaissances générales, qui peuvent s’apprendre avec un peu de lecture vous permettrons d’être beaucoup plus à l’aise avec un ordinateur, que ce soit un Hackintosh ou non. C’est à mon sens, un passage quasi-obligé pour être un peu autonome.

Avoir une deuxième machine

Il est à mon sens aussi primordial d’avoir une autre machine à disposition au cas où, ne serait-ce que pour lire et chercher des solutions sur celle-ci lors des différentes étapes d’installations, ou si quelque chose venait à déraper pour une raison inconnue.

Demandez vous aussi si vous avez réellement besoin de macOS. Si c’est uniquement pour frimer chez vos copains geeks, effectivement ça fonctionnera, mais le jeux n’en vaut pas la chandelle si vous bootez une fois sur 40 sur macOS et le reste du temps sur Windows ou Linux.
La nécessité que vous avez d’avoir macOS conditionnera votre énergie et l’argent que vous allez injecter dans ce projet.

Vous n’avez pas envie de vous embêter avec tout ça ?

Passez votre chemin, le hackintosh n’est pas fait pour vous.
Un Hackintosh, ce n’est pas comme un mac, plug and play. Ça demande du temps et un certain investissement personnel.
Ce n’est pas la peine d’essayer ce genre de manipulations en mode “apprenti sorcier” en espérant que tout marchera pour le mieux. La loi de Murphy vous rattrapera rapidement.

Eviter les distributions et multibeast.

Bien qu’il existe des “distributions” comme iDeneb, Niresh ou encore iATkos, ce sont des versions très modifiées de macOS, qui se revèlent très souvent instables, et où les mises à jour sont très complexes voir impossible.

Concernant l’outil censé rendre le hackintosh plus facile, Multibeast, fourni par TonyMacx86, il est à double tranchant. Certes, vous aurez un hackintosh relativement fonctionnel, mais très difficile à mettre à jour ou a maintenir, encore plus à débugger. Vous êtes prévenus.

Comment construire un Hackintosh ?

Le nerf de la guerre pour un Hackintosh, c’est le support matériel. N’importe quelle machine ne permet pas de faire tourner macOS de manière stable.
Attention aussi à vos besoins! Certaines choses comme le Thunderbolt sont relativement difficiles ou impossibles à faire fonctionner sur Hackintosh. Faites bien vos recherches avant de vous lancer !

Il y a aussi des soucis notables avec certaines cartes graphiques et la gestion de plusieurs écrans. Ne vous embêtez pas non plus à configurer des choses que vous n’utiliserez pas juste pour le défi. Ou alors soyez près à réinstaller en cours de route !

Vous avez déjà une machine

L’on trouve à la pelle des personnes ayant déjà un PC, et qui se demandent si il est possible d’y installer macOS dessus.
De base, je dirais : ne le tentez pas, à moins de vouloir possiblement changer une bonne partie du matériel, ou prendre énormément de temps pour arriver à un système pas vraiment stable. Rares sont les systèmes vendus par des marques telles que HP, Acer, MSI, Dell, compatibles également, vu que ces derniers utilisent des cartes mères spécifiques.

Par exemple, attendez vous à devoir changer une grande partie de votre machine si cette dernière repose sur un processeur AMD, qui ne sont pas supportés du tout par macOS. Oui, il existe des kernels qui rendent la chose possible, des gens réussissent à le faire, mais la stabilité n’est pas toujours au rendez-vous. Et les mises à jour sont très difficiles.

Je vais nuancer mon propos. macOS est compatible nativement avec plusieurs types de matériels assez précis, au niveau du chipset, des cartes graphiques, CPUs et cartes mères. La possibilité que sans le vouloir vous ayez directement toutes les pièces compatibles sur un PC existant est peu probable. (mais bien joué si c’est le cas!)

Vous pouvez par contre chercher les références de votre carte mère (qui reste LE composant critique) sur Google / Reddit / TonyMacX86 / insanelymac), certains ont peut-être testé avant vous et réussi.

†Vous n’avez pas encore une machine

Direction TonyMacX86 et leurs excellents buyers guides qui vous permettront de voir ce qui est connu pour fonctionner.
TonyMacX86 met à jour tout les mois leur sélection de matériel pour créer sa propre machine. Ils proposent plusieurs configuration, pour différents budgets, qui vous permettrons de réaliser simplement une machine adapté à votre budget.

Le plus important : la carte mère

Si certains composants ne posent aucun problème, comme l’alimentation, les disques durs, SSD (certains NVME posent problème), RAM, certains sont cruciaux, comme la carte mère et le processeur.

Tout dépends aussi de l’énergie que vous souhaitez mettre dans le projet et de la stabilité de la machine que vous souhaitez. Pour ma part, je n’ai besoin d’aucun driver spécifique, tout fonctionne une fois installé.

Petits achats accessoires

Les points “embêtants”, sont la carte wifi et le son. Uniquement quelques modèles sont compatibles avec macOS. Pour ne pas vous embêter, je vous conseille par exemple pour le son d’acheter un DAC externe, ou une clé usb audio, qui sera détectée et utilisable par macOS sans encombres.

Vous avez un portable

Le meilleur portable qui fera tourner macOS? Un macbook, définitivement. Demandez à n’importe qui de la communauté Hackintosh et vous aurez cette même réponse.

Réaliser un Hackintosh portable est très difficile. Très peu de machines ont des composants compatibles, et la plupart du temps, une grande partie du matériel n’y est pas supporté. Comme les cartes graphiques, son, wifi, bluetooth.
Vous vous retrouverez avec une machine ayant macOS dessus, certes, mais à l’autonomie assez désastreuse et où vous ne pourrez pas surfer sur internet, écouter de la musique… Ce qui limite la chose grandement.

Certains portables sont supportés, mais cela reste rare. Vous pouvez vous faire une idée ici.

La maintenance et l’utilisation

La maintenance se passe de la même façon qu’un Mac, à la différence qu’un dépoussiérage est plus facile sur un Hackintosh. Au niveau de l’utilisation, la seule chose à faire attention se passe au niveau des mises à jours, chose rendue très facile grâce aux retours de la communauté sur les divers forums.

En terme de mises à jours, mieux vaut toujours attendre d’ailleurs pour les mises à jours majeures. Faites vous un clone avant de les faire, et gardez toujours un Time Machine.

Remarque qui s’applique aussi aux mac normaux, prenez vous un peu de temps, et formatez une fois par an. Vous aurez un système bien plus rapide et puis, ça ne prends pas tellement de temps que ça 😉

Stop faire n’importe quoi aussi

N’espérez pas déroger à ces quelques conseils, comme chercher à hackintosh un PC portable d’il y a 6 ans basé sur un processeur AMD avec une carte graphique Nvidia pour faire tourner macOS Mojave.

It’s not because you can, that you should.


ce n’est pas parce que vous pouvez le faire, que vous devez le faire

Conclusion

Si vous êtes motivés et techniquement un peu dégourdis, faites le ! J’utilise un Hackintosh depuis plus de 4 ans, et j’en suis pleinement satisfait. J’ai un système rapide, stable et puissant, et je l’utilise quotidiennement sans aucun soucis.