Le matériel utilisé

Script de la vidéo

Dans cette première vidéo, je vais vous montrer comment j’ai augmenté les performances de mon NAS Synology tout en le rendant plus silencieux, simplement en changeant les ventilateurs et en lui ajoutant de la RAM.

Mon NAS étant confiné dans une armoire fermée de mon salon (parce que c’est quand même pas très graphiquement optimisé il faut l’admettre), il a tendance à bien chauffer, et du coup les ventilos font quand même pas mal de bruit.

Spoiler : un ventilateur qui tourne vite, ça fait du bruit.

En plus, pas mal d’applications gourmandes tournent sur mon NAS, du coup la RAM arrivait régulièrement à saturation et ses performances étaient impactées.

Et quitte à démonter mon NAS à cause des ventilos, autant rajouter de la RAM au passage. Honnêtement, à 25 euros la barrette de 4go, autant en profiter pour être tranquille.

J’avais déjà réalisé cette même opération dans mon NAS précédent, et j’étais super content du résultat.

Du coup, qu’est-ce que j’ai choisi comme mathos et pourquoi ?

Déjà, commençons par le plus compliqué, les ventilos.

J’ai choisi de me tourner vers la marque Noctua, qui est réputée pour ses ventilateurs ultra-silencieux et de efficaces. ls existent en 92 mm, que demander de plus. J’ai choisi les NF-B9 à 1600 tours minute de leur gamme REDUX, pour leur excellent rapport qualité-prix et leur look un peu industriel comme j’aime ("parce que le style, c’est important dedans comme dehors, les vrais comprendrons").

A noter, si vous optez pour une autre marque, choisissez bien des ventilateurs 3 broches (donc pas de PWM).

Maintenant, au tour de la RAM.

  • Sur le site de Synology on peut bien-sûr acheter et trouver les spécifications des RAM compatibles avec leur NAS, mais comme d’habitude, c’est là qu’elles sont les plus chères.
  • Pourquoi j’ai opté pour 4go seulement ? Il s’avère que ce NAS (le DS418play)ne peut pas utiliser plus de 8go de RAM dans tous les cas. Le NAS en étant pourvu de 2 à la base, j’ai choisi d’y ajouter 4go (la différence de prix entre 2 et 4go étant minime ici) a une vingtaine d’euros.
  • Est ce que c’est un peu overkill ? Oui totalement.

Enfin, on passe aux outils dont vous aurez besoin.

Alors déjà bonne nouvelle, pas de vis chelou à la Apple. Un bon vieux tournevis cruciforme fera l’affaire.

  • Si vous montez et démontez régulièrement du matériel électronique, je ne peut que vous conseiller d’investir une 30aine d’euros dans un pack d’iFixit. J’ai celui-ci depuis plusieurs années, et je n’ai jamais trouvé un appareil qui lui a résisté. Et le détail qui fait toute la différence, comme le tournevis est magnétique, vous pourrez extraire et récupérer facilement les vis qui se glissent dans de petits interstices de vos appareils.

Enfin, comptez une heure pour l’opération complète.

En soi, c’est pas très compliqué, le démontage et remontage sont simples, il n’y a quasiment aucun risque d’abimer votre NAS, les éléments fragiles étant bien protégés.

Une dernière chose ultra-importante : prenez bien soin de noter l’emplacement de vos disques, parce qu’il faudra les remettre exactement à leur place initiale pour qu’il redémarre correctement.

Voilà, je vous avoue que lorsque le NAS a mis plus de temps à redémarrer que d’habitude, je me suis un peu fait dessus, mais au final, aucun problème, la RAM a bien été détectée, les ventilateurs sont bien plus silencieux (même au réglage maximum), et moi je regrette pas ces 50 euros investis.

Donc voilà, j’espère que cette vidéo vous aura été utile, si vous avez des questions sur la manip ou sur les NAS en général (genre, à quoi ça sert cette grosse boite noire), n’hésitez pas à m’en faire part en commentaire, j’y répondrai avec grand plaisir, et ça fera peut être même l’objet d’une autre vidéo.

Je vous dis à bientôt pour de nouvelles aventures numériques.